Et pour refinir la saison… Léoncel (Ah!! l’été indien…)


 

Participants : Dominique, Sophie, Benoit et Bruno (moi)

OLYMPUS DIGITAL CAMERAEn ce samedi 7 novembre, notre astre rayonnant nous fait part de sa douce chaleur en ce mois de novembreOLYMPUS DIGITAL CAMERA (du moins au milieu de la vallée). Je décide donc d’organiser une petite sortie, histoire d’en profiter, mais mon choix a du mal a se faire sur l’un des nombreux canyons que je n’ai pas encore fait… Léoncel, Malin… et c’est à ce rendez-vous devant le CAF que mon choix s’est porté sur le Léoncel. En effet, Dominique, qui l’avait déjà fait, m’annonce qu’il y a une navette pour ce canyon et mon inénarrable flemmingite aigüe a fait le reste… On fait Léoncel!!!

Après un petit trajet d’une heure, la petite navette de Dominique (de mémoire mesdames messieurs!!) et un petit casse-croute d’avant départ, nous démarrons le OLYMPUS DIGITAL CAMERAfameux canyon de Léoncel… les couleurs automnales et le niveau d’eau semble idéales… Nous commençons pOLYMPUS DIGITAL CAMERAar une premier rappel de 10 mètres ma foi très glissant… mais se fût rattrapable… et froid. Du coup, on met la capuche… Les couleurs d’automne sont magnifique et l’enchainement de petit rappel permet de faire quelque exercices… mais l’eau est quand même très froide et les parois sont plutôt glissantes. Certains de mes acolytes ne rechignent pas à aller sous les cascades et même sauter dans l’eau, cherchant même à sauter un peu partout. Mais les exercices et l’heure avançant, les sauts se font de moins en moins présent. On aura quand OLYMPUS DIGITAL CAMERAmême tester l’auto dégagement d’urgence, l’équipement de relais avec demi cab ou huit en buté sur de très belles cascades. Les cascades s’enchainent avec des marches ponctuant les intervalles agrémenter par certaines de mes blagues pourries dont j’ai le secret… 🙂 OLYMPUS DIGITAL CAMERAet oui, peu de personnes peuvent se targuer de faire un huit sur une corde avec leurs bouches… 😉 . Après les quelques cascades finales, nous finissons le canyon et explorons les grottes siphons plutôt intrigantes. S’ensuit la marcher retour de 15 minutes (raccourcie grâce à cette fameuse navette 😉 ). Nous rentrons par cette nuit lumineuse, grillons la priorité à droite à la gendarmerie et arrivons à Grenoble autour de 18h.

Canyonement votre

Bruno

Laissez un commentaire