Le Ruzand du 2 Août


Participants : Célia, Bruno, Serge, Jean-Michel et Ghislain
 OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA
VDM. Parfois la journée commence mal, parfois les vacances finissent mal, et; oui, parfois la vie peut parfois s’avérer plus difficile qu’à l’accoutumée… 
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Serge dans la 63

Certes…mais pas aujourd’hui! Aujourd’hui, c’est tempête de ciel bleu, le soleil brille il y a du café même pour ceux qui n’aiment pâs le café, des cordes même pour ceux qui ne veulent pas équiper et surtout, aujourd’hui, on le Ruzand qui nous attend.

Canyon de luxe avec une marche d’approche courte et en descente, et une marche retour…courte et en descente!
Le Ruzand a eu un gros chagrin et il a tellement pleuré qu’il ne lui restait aucune larme à écouler. Point trop de baignade, point de saut, mais point trop de corde à poser non plus. Enfin, au début! Un 1er enchaînement vertical toujours aussi grandiose à pendouiller majestueusement sur 9mm de corde au milieu du vide pendant 150m à peine entrecoupé. Quand on est 5, on a le droit d’en perdre combien? 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Célia arrivant au départ de la 63

Un sentiment de liberté (Enfin on prendra garde de ne pas se laisser griser et de garder ses mains sur la corde quand même :-))
Un petit pique-nique (bien moins luxe que les marches) et c’est reparti pour la 2è partie tout aussi majeure, tout aussi peu humide (enfin suffisamment tout de même pour remouiller les cordes de temps en temps), et tout aussi peu fréquentée (c’est bon de se dire que la France entière se retrouve sur l’A7 pendant que nous autres 5 sommes tout seuls dans cet environnement magique).
Au final, pas de perte, pas de tonche et pas de retard! Que du bon!
 
Merci à Bruno pour son orga parfaite et son humour (si si). Merci à Serge (ou devrais-je dire Peter Gabriel?) pour avoir porté ma corde pendant les marches d’approche (qui a dit que la galanterie n’était plus appréciée de nos jours :-)). Merci à Jean-Marc (ou devrais-je dire Muchmuch73?) pour sa bonne humeur. Merci à Ghislain pour ses petites méthodes qui vont bien. Et Spéciale dédicace aux « dév bien merdiques ».
Célia

Laissez un commentaire