Canyon d’Angon


Départ pas bien matinal de Grenoble, ce dimanche 1er mai. Sortant d’une grosse sortie spéléo, j’ai décalé le RDV à 10h30 mais c’était sans compter les manifestations de cette fête du travail dans les rues de Grenoble.   Tant bien que mal, nous (Ouamar, Thierry, Jean-Chris et moi) prenons la route d’Annecy. Nous ne ferons pas la cascade de Couz prévue initialement mais le canyon d’Angon, tout prêt du lac. Le temps est superbe… que désirer de plus ?

Après quelques cafouillages pour trouver la route de Thônes, nous voilà au bord du lac… Parfait pour la pause repas.

Trop dur le canyon !

Mais bon, on n’est pas là pour faire bronzette donc Hop Pop Pop, on charge les sacs et en marche… C’est là-haut !

La marche d’approche est au final courte mais assez raide. Arrivés au belvédère sur la C60, nous allons vérifier le débit. Qu’il est bas pour cette saison !

Une dizaine de minutes plus tard, nous arrivons au départ du canyon. Sur la route nous croisons Stéphane et Violaine, canyoneurs du Bugey qui n’osent pas s’engager dans la grande cascade, ne connaissant pas le canyon. C’est vrai que l’entrée est assez impressionnante. On ne voit pas le bas de la cascade, juste un beau rideau d’eau. Par fort débit, ça fait presque comme « une machine à laver » sur les premiers mètres.

Départ de la C60 avec petit débit

Nous les invitons à se joindre à nous et c’est avec le sourire que nous descendons la magnifique C60.  Jean-Chris a choisi le bon relai à -20, au soleil, tout prêt du belvédère ou les randonneurs s’empressent de nous prendre en photo.

Après le fractio, le grand toboggan de 40m 🙂

La cascade est tellement glissante qu’il est presque impossible de tenir sur les pieds… Chacun descend à sa manière : sur les genoux (aie aie la combi), en surf sur les pieds, sur le dos version toboggan, ou un mélange des trois …

La vasque d’arrivée autrefois remplie de gravier est suffisamment profonde pour qu’on finisse les derniers mètres en toboggan.

Nous enchaînons avec une belle et assez grande cascade partant d’un énormmmmme bloc coincé. La suite est un enchainement de petites cascades, de sauts et de toboggans. Notamment la fameuse boite aux lettres (toboggan avec départ dans un trou qui siphone par gros débit). Dommage qu’on ne puisse pas remonter car il y a de quoi s’amuser (saut possible du bloc, de la RG ou toboggan sous le bloc).

Globalement, le canyon est très varié et sympa. L’ambiance est bonne.

Une des dernières cascades

L’équipe avance bien. De retour à la voiture, nous voilà content de notre déplacement.

Laissez un commentaire